Logo betterbeing formation

BetterBeing Formation&Coaching

Centre de formation en réflexologie plantaire

BetterBeing Formation&Coaching est un centre d’enseignement spécialisé dans la formation en réflexologie plantaire.

Notre objectif est de permettre aux podologueskinésithérapeutesinfirmiers (ères) et toutes les personnes désireuses de se former en réflexologie plantaire à visée thérapeutique et de mieux-être afin de permettre l’utilisation immédiate des techniques apprises dans la pratique quotidienne.

Nos formateurs assureront un enseignement de qualité adapté aux professionnels en exercice et aux personnes désireuses d’apprendre de nouvelles techniques. Lors de chaque formation certifiante  en réflexologie plantaire, nous vous partageons nos expériences de thérapeutes en cabinet et en institutions de santé.

Les sessions de formation en réflexologie plantaire se déroule avec 10 stagiaires maximum pour un suivi personnalisé, des échanges et des partages privilégiés !

Le but principal de la réflexologie plantaire est d’aider le corps dans sa globalité à retrouver l’homéostasie. C’est-à-dire l’équilibre dans son fonctionnement.

Cette approche globale du corps améliore la qualité́ de vie quel que soit son âge (enfant, adolescent, adulte et senior).

En effet, les pieds sont la représentation miniaturisée du corps humain. À chaque zone réflexe correspond un organe, une glande ou une partie du corps.

Aujourd’hui, de plus en plus de professionnels de santé s’intéressent à la réflexologie plantaire et se forment.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour réserver une formation certifiante en réflexologie plantaire afin d’accompagner vos patients.

réflexologie plantaire

Nos Valeurs

0
Stagiaires ayant participés à nos formations
0
Nombre de formations déjà effectuées
Cartographie réflexologie plantaire

Le postulat de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire repose sur le postulat que chaque organe, glande, partie du corps ou fonction physiologique correspond à un point ou à une zone précise dite zone réflexe.

Donc on trouve une projection sur les pieds, les mains, le visage ou les oreilles. Chacune des zones réflexes représente un organe, sa fonction et renvoie à une région bien précise du corps.

De même les différentes zones réflexes permettent de déceler des modifications dans le fonctionnement des organes ou parties du corps, de les stimuler afin de restaurer l’homéostasie.

Autrement dit, la réflexologie palmaire est liée aux réflexes et aux stimuli nerveux. La stimulation réflexe se fait par des pressions manuelles, à l’aide des doigts du praticien. En se basant sur une carte réflexologique qui projette une image du corps humain sur ses extrémités (pieds, mains, visage).

En conclusion la relation qui existe entre les zones réflexes et les organes se fait grâce aux réseaux nerveux associés aux circuits neuro-réflexes. La stimulation entraîne une meilleure transmission du flux nerveux le long des voies nerveuses, jusqu’au cortex et thalamus, vers les glandes et les organes du corps. La stimulation manuelle des zones réflexes agit comme un « excitant » des réflexes vago-sympathiques.

En bref l’objectif ou la finalité de la stimulation manuelle des zones réflexes est de relancer, revitaliser ou de réajuster le potentiel vital fonctionnel des organes et des glandes.

La réflexologie plantaire réduit considérablement le stress et favorise les changements physiologiques du corps

En plus la réflexologie plataire prend ses racines dans la tradition du massage des pieds et des mains. Elle a été pratiquée depuis des millénaires en Égypte, en Grèce et en Asie. Il existe plusieurs approches de la réflexologie.

On peut en distinguer au moins trois principales approches :

  • Chinoise, la plus ancienne, fondée sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.
  • Américaine, Méthode Ingham®, (dite réflexologie « moderne » ou « occidentale ») suit les principes de la neurophysiologie médicale.
  • Thérapies manuelles : réflexothérapies (auriculo-thérapie, sympathicothérapie,…), massothérapie réflexe, traitement des Triggers Points, traitement des Points Knap, techniques réflexes périostées, du tissu conjonctif et dermalgies viscéro-cutanées.

La réflexologie plantaire repose sur le postulat que chaque organe, glande, partie du corps ou fonction physiologique correspond à un point ou à une zone précise dite zone réflexe dont on trouve une projection sur les pieds.

La réflexologie moderne trouve ses fondements dans les travaux du Docteur Fitzgerald. En 1915, William Fitzgerald (1872-1942), médecin américain, publie « La thérapie des zones ».

La physiothérapeute Eunice Ingham (1879-1974) élabore une carte détaillée établissant une correspondance entre les zones réflexes et les organes. Elle a découvert une illustration des zones réflexes figurant sur le sarcophage d’Ankhmahor (datant de 2330 av. J.C), dans la ville de Saqqarah en Égypte. Ce qui a confirmé et valorisé sa pratique.

Les cartographies de réflexologie plantaire furent affinées afin de refléter avec précision l’organisation anatomique du corps. Il est maintenant possible d’établir précisément un rapport entre points réflexes neurologiques et organes correspondants.

La réflexologie plantaire liée aux réflexes

La réflexologie plantaire est étroitement liée aux réflexes « Le fonctionnement général du corps est administré par trois réflexes élémentaires :

  • Vasculaire : il s’auto régule et (re)commence à chaque battement cardiaque.
  • Lymphatique : le réseau lymphatique a un grand rôle de nettoyage et de normalisation du fonctionnement cellulaire.
  • Neuromusculaire : il coordonne l’ensemble des fonctions sensitivomotrices.

En plus les réflexes sont des réponses physiologiques (motrices, viscérales ou glandulaires) qui succèdent à des stimuli sensitifs ou sensoriels. Un réflexe est une réponse rapide et automatique aux stimuli. Par exemple, le toucher réflexe est un stimulus. La peau et le système nerveux ont la même origine embryonnaire. Par conséquent, il existe une possibilité de stimulation ou d’inhibition du système nerveux par l’intermédiaire de la peau.

En d’autres termes, la stimulation des cellules nerveuses du pied, également désignées par les termes de points ou zones réflexes. La réflexologie plantaire emprunte les trajectoires nerveuses jusqu’au cortex et thalamus. En régulant les réflexes vago-sympathiques et en rééquilibrant le potentiel vital des organes et des glandes. Les réactions réflexes ont pour but de rétablir l’homéostasie.

Les praticiens en réflexologie plantaire

En bref quelles que soient les grilles de lecture utilisées par les praticiens en réflexologie, ils ne reconnaissent pas au psychisme une existence indépendante de l’organisme. Plusieurs études ont prouvé l’efficacité de la réflexologie plantaire dans la prise en charge de la douleur et du stress chronique.

En conclusion, un essai clinique ouvert multicentrique enrôlant 79 personnes, a apporté pour la première fois, une preuve statistique de l’action de la réflexologie dans la diminution du niveau de stress sous l’effet d’une séance unique. Un abaissement significatif du niveau de stress évalué au moyen du « State-Trait Anxiety Inventory / STAI », a été démontré par la réflexologie plantaire.

La réflexologie plantaire s’appuie sur la notion de « plasticité neuronale ».

Par plasticité, on entend la faculté des cellules nerveuses à s’adapter aux stimuli répétés sur les zones réflexes. Une étude japonaise a démontré, en utilisant l’imagerie par IRM, des liens précis entre l’activité corticale et les zones réflexes.

Ainsi, cette découverte a montré que la stimulation réflexe a incité un processus somato-sensoriel correspondant aux zones réflexes plantaires stimulées.

  • Le but principal de la réflexologie est d’aider les organes du corps et le corps dans sa globalité à retrouver son homéostasie.
  • Le réflexe est une réaction inconsciente ou involontaire à un stimulus qui est, dans le cas de la réflexologie, provoquée par la pression sous le pied
  • Les pieds sont particulièrement bien adaptés et innervés puisque pourvus de plus de 7 200 terminaisons nerveuses chacun.

Les dysfonctionnements de la sphère digestive réagissent fort bien à un accompagnement réflexologique. C’est en présence d’un de ces troubles que la réflexologie plantaire propose souvent un plus par rapport à d’autres techniques. En effet, la rapidité en termes de résultats après la séance est flagrante.

De même, la régulation du système endocrinien et génital est aisée pour le réflexologue. Lequel dispose d’outils faciles et rapides à mettre en œuvre pour aider à réguler le fonctionnement.

Les effets ne sont cependant pas plus durables dans le temps, à pathologie semblable, que dans la plupart des autres thérapies manuelles. Un entretien régulier et un suivi du patient est ici aussi indispensable pour parfaire les bienfaits du soin dans le temps.

Les étude et ouvrages sur les massages réflexes

De nombreuses études et ouvrages sur les « massages réflexes » ont été publiés depuis le début du XXe siècle. Citons quelques-uns :

  • « Les points réflexes Neurolymphatiques » de Chapman
  • « Massage des zones réflexes dans le tissu conjonctif » de Teirich-Leube, médecin allemand, publie en 1952 
  • « Mon massage du tissu conjonctif » de Elisabeth Dicke, physiothérapeute allemande, publie en 1958 

Actuellement, il y a peu d’explications scientifiques sur le mécanisme d’action de la réflexologie.

Les travaux en neurophysiologie

La pratique de la réflexologie plantaire a dégagé des résultats à la suite des travaux en neurophysiologie notamment ceux du Docteur Jean Bossy (Professeur à la faculté de médecine de Montpellier).

Donc selon lui, la zone réflexe est la première structure impliquée dans les mécanismes neurophysiologiques des réflexothérapies.

La conclusion du Docteur Jean Bossy

En bref « La réflexologie plantaire est une méthode thérapeutique complémentaire, qui renforce le pouvoir d’autoguérison de l’être humain ainsi que son système de régulation de base… L’efficacité du procédé repose sur les propriétés de l’holographie, qui montre que le tout se reflète dans ses parties et vice-versa.