LES VENTOUSES

 

Les ventouses étaient autrefois très employées en Occident, entre autres pour drainer les abcès ou pour traiter les maladies pulmonaires. En MTC, elles sont souvent utilisées pour contrer les Stagnation de Sang et stagnation de Qi (nœuds dans les régions dorsales, rhumatismes etc)

Les ventouses sont de petits pots, généralement en verre, en poterie, en bambou,  dans lesquels on introduit une flamme qui consume instantanément l’oxygène créant ainsi un vide partiel. On peux aussi utiliser des ventouses avec des poires aspirantes. On les appose aussitôt sur le corps, ce qui provoque une succion de la peau. C’est cette succion qui engendre l’effet thérapeutique, en particulier sur le Sang et les stagnations qui, après avoir été aspiré vers la surface de la peau, circule mieux.

La taille et le diamètre d’ouverture des ventouses varient en fonction des régions anatomiques à traiter. En Amérique et en Europe, on utilise principalement les ventouses en verre, car elles se stérilisent facilement et ont l’avantage de permettre de voir à l’intérieur l’intensité de la succion. Il y a trois méthodes traditionnelles d’utilisation :

  • Ventouses gardées. Elles demeurent au même endroit pendant toute la durée du traitement.
  • Ventouses éclair. On les met en place quelques instants et on les enlève aussitôt pour les replacer non loin jusqu’à ce que la peau soit légèrement rougie sur une surface donnée.
  • Ventouses mobiles. Après avoir appliqué de l’huile à massage sur la peau, on y fait glisser la ventouse.

Les ventouses peuvent aussi servir à augmenter l’effet des saignées quand on désire extraire plus de Sang. Une ventouse placée par-dessus une aiguille d’acupuncture peut également amplifier l’effet de certains traitements, dans des cas de douleurs aux articulations par exemple.

Il n’est pas rare de voir apparaître un rond rouge bleuté à l’endroit où la ventouse a été placée. Il s’agit d’une ecchymose sans gravité qui ne dure jamais plus que quelques jours.

 

Les ventouses sont un complément idéal pour un praticien de Tui Na.

Elles aussi participent du Yin et du Yang. Par leur action d’aspiration induite par

la pression négative dans la cupule, elles amènent ce qui est en profondeur (Yin) à la surface (Yang). L’énergie bloquée à l’interne (Yin) sera amenée à la superficie (Yang) et dégagée, comme en témoignent les ecchymoses qui en résultent.

Les ventouses vont donc renforcer l’action du Tuina. Leur application sur des points

d’acupressure choisis en fonction de la pathologie du patient permet d’obtenir des résultats tangibles, ainsi qu’un soulagement immédiat.

 

 LA POSE DES VENTOUSES

Les ventouses régulent les flux de Qi et de Sang. Elles contribuent à aspirer et éliminer des facteurs pathogènes externes comme le Vent, le Froid, l’Humidité et la Chaleur.

Elles déplacent également le Qi et le Sang et ouvrent les pores de la peau,

facilitant l’extraction des pathogènes à travers la peau. Rien ne déplace plus rapidement le Qi et le Sang que les ventouses. Dès le début de leur application, on peut observer un mouvement de sang vers les cupules. Chez un patient carencé en énergie,

ce mouvement sera lent et il sera beaucoup plus rapide si l’énergie abonde.

Ce phénomène est facilement observable avec les cupules en verre. Les ventouses sont particulièrement efficaces quand le facteur pathogène se localise encore dans la surface

énergétique superficielle externe de l’organisme, le niveau Wei Qi (défense – protection).

Quel que soit le méridien choisi, les objectifs de traitement restent les mêmes, à savoir l’extraction des facteurs pathogènes externes de l’organisme et la restauration de la

circulation du Qi, du Sang et des Liquides Organiques, ce qui permet de recouvrer la santé.

LES EFFETS DUR LA PEAU

Le stimulus direct entraîne une augmentation de la circulation sanguine, élève la température cutanée et stimule le métabolisme dans les tissus cutanés.

Il améliore le fonctionnement des glandes sudoripares et sébacées de la respiration cutanée et assure un apport suffisant de nutriments aux tissus.

Objectifs : extraire le vieux sang stagnant de l’intérieur de la peau, ainsi que les substances vénéneuses de sa surface. Le traitement accélère la sécrétion de sels et de substance sébacée, et l’excrétion de l’eau. Il renforce le pouvoir de renouvellement de la peau et sa résistance à diverses atteintes.

EFFETS SUR LES MUSCLES

L’aspiration à faible pression des ventouses stimule les vaisseaux capillaires sous-cutanés, ce qui active le fonctionnement des vaisseaux sanguins musculaires.

Leur expansion facilite l’écoulement du sang et a un effet remarquable sur une

épaule ankylosée par exemple, en enlevant du sang congestionné.

De plus, la circulation lymphatique est renforcée. Après le traitement, la peau est rayonnante du fait de l’augmentation de la température cutanée et des muscles, sous l’effet de

l’augmentation du débit sanguin.

EFFETS SUR LES ARTICULATIONS

Les atteintes musculaires rhumatismales chroniques sont des affections pour lesquelles les

ventouses sont efficaces. Dans ce cas, on concentre le traitement sur la zone articulaire

concernée. Quand l’atteinte est modérée, une guérison quasi complète est

envisageable, et cela est attribué à une amélioration de la circulation du sang

dans l’articulation, de l’activité et de la sécrétion du liquide synovial.

Des spasmes musculaires autour de l’articulation peuvent être levés.

EFFETS SUR LES ORGANES DIGESTIFS 

Comme le pouvoir de guérison naturel tire son énergie essentiellement des

organes digestifs, on met l’accent sur le traitement de l’estomac, de la rate et des intestins. Le pouvoir d’attraction d’une faible pression exercée sur le ventre stimule

la partie interne des organes, leurs mouvements péristaltiques et la sécrétion des liquides digestifs, renforçant ainsi le pouvoir de sécrétion.

Ce traitement a globalement des effets remarquables sur les atteintes gastro

entéritiques chroniques et sur la constipation. Il renforce également les muscles et les organes respiratoires. Beaucoup de patients ont faim après une application de ventouses dans la région abdominale. Les organes digestifs, notamment l’estomac et la rate, sont considérés comme les plus importants en tant que moteur du corps humain.

EFFETS GENEREAUX AVEC LES VENTOUSES

La purification du sang Du fait de la traction exercée par la faible pression, le débit sanguin dans les artères et les veines augmente, mais dans le cas de ces dernières, on

note des points de congestion locale qui apparaissent et disparaissent.

La facilitation du débit sanguin est la caractéristique la plus importante de ce

traitement. Il est très utile pour les artères indurées, les épaules raides, etc.

Le Dr Katase, de l’université d’Osaka, pense que ce traitement peut modifier la composition du sang : il augmenterait le nombre de globules rouges et blancs et rendrait alcalin ou

neutre un sang acide. Le sang serait alors purifié. La stimulation du système nerveux

Le traitement par ventouses stimule les nerfs sensitifs de la peau. Les effets inhibiteurs sur une douleur ne se cantonnent pas à la zone directement traitée, mais débordent sur les

territoires des principaux nerfs concernés. Le traitement du dos porte principalement sur le niveau médian et les nerfs parasympathiques situés à côté. Leur stimulation a des effets

favorables non seulement sur le système nerveux autonome lui-même, mais aussi sur plusieurs organes sous contrôle. Les ventouses sont, comme le massage, efficaces sur le syndrome dit de malaise général, avec des céphalées chroniques, des vertiges,

une langueur, des épaules raides, une asthénie, etc. Ces troubles peuvent être dus à une anxiété, une inquiétude et une douleur corporelle. Les ventouses sont également

efficaces contre des maladies comme l’hypertension artérielle, les névralgies

et les rhumatismes.  Le traitement par ventouses convient dans le traitement des douleurs, des syndromes Bi, des maladies des systèmes digestif, circulatoire et respiratoire, de certaines affections cutanées comme les furoncles et l’eczéma, des attaques de Vent (paralysie faciale), de la faiblesse musculaire, de l’hypertension artérielle et des rhumes banaux. 

 

BÉNÉFICES DU TRAITEMENT PAR LES VENTOUSES

 

Notre premier contact avec le monde extérieur se fait à travers la peau. Elle est le miroir de notre santé. Chez un sujet en bonne santé, elle est brillante, ferme et lisse.

Elle est en relation avec les organes internes par le biais des méridiens et des points d’acupuncture.

Pour mieux comprendre comment tout cela fonctionne, voyons ensemble la

terminologie spécifique à l’énergétique traditionnelle chinoise.

LA PEAU

La peau est notre organe le plus étendu et contient les liquides organiques, du sang, des vaisseaux sanguins, des tissus conjonctifs, des muscles et une riche innervation.

Elle répond à des variations de température et est généralement chaude au toucher.

Chez un sujet en mauvaise santé, la peau est terne, éteinte, de coloration peu naturelle et souvent froide au toucher.

La peau protège l’organisme contre les pathogènes externes. C’est le principal organe de sensibilité.

Les 14 principaux méridiens ayant un lien direct avec les organes internes (Zang Fu) se situent également dans la peau.

Quand on stimule un point particulier par acupuncture, Tuina ou ventouse, l’objectif reste le même : influencer et modifier le Sang et le Qi d’un organe particulier à travers une

manipulation de la peau.

Selon la MTC, la peau est influencée et est sous contrôle direct des Poumons.

Quand l’énergie pulmonaire est forte, la peau est nourrie, luisante, et joue pleinement son rôle, et les poils et les ongles reçoivent des nutriments et paraissent sains.

Les Poumons diffusent le Qi et les Liquides Organiques dans tout l’organisme à travers la peau. Ainsi, l’humidité cutanée dépend également de l’état de santé des Poumons.

Chaque organe Zang Fu est représenté par un méridien sur la peau

et donc d’une connexion – une porte ouverte – se crée avec des pathogènes externes via la peau.

LE SANG

‘’Une substance transformée par l’essence des aliments et engendrée par l’activité fonctionnelle du Qi, et qui circule dans les vaisseaux sanguins et nourrit les tissus corporels’’

En MTC, le Sang dérive des aliments et du Qi qui est produit par la Rate. Il contient le Qi.

Le Qi est la locomotive du Sang. ‘’Le Sang est inséparable du Qi lui même,

le Qi influence la vie dans le Sang ; sans Qi, le Sang ne serait qu’un liquide inerte.’’

Quand le Qi se déplace, le Sang se déplace aussi, et vice-versa : où va le Sang le suit le Qi.

Quand on les compare, le Sang est Yin et le Qi est Yang. Le Sang circule dans

les vaisseaux sanguins et également dans les méridiens et les collatérales.

LE QI

Le Qi est la vie même. C’est la force vitale, l’Energie de la vie. Le Qi est reflété par le mouvement et la chaleur. Un mouvement, quel qu’il soit, demande du Qi et souvent cela se

manifeste par de la chaleur. Lorsqu’un patient se plaint de froid, il existe souvent un manque d’énergie. Quand on traite une maladie qui se situe au niveau du Qi, le facteur pathogène externe continue son combat au niveau cutané et la résistance globale de l’organisme reste bonne.

Les manifestations cliniques sont par exemple une fièvre élevée, une toux avec mucosité fine et jaunâtre, une respiration sifflante et une soif. Le traitement par ventouses à ce

niveau est très efficace.

LE WEI QI

Le Wei Qi est le Qi protecteur/défensif qui chemine juste sous la peau.

Il forme la paroi défensive la plus externe contre tous les pathogènes externes comme le Vent, le Froid, l’Humidité et la Chaleur. Il régule l’ouverture et la fermeture des

pores de la peau et intervient donc dans le contrôle de la transpiration.

Il réchauffe et nourrit la peau, sa source est le Sang et le Qi, et il est gouverné par les Poumons.

‘’Le Wei Qi est un type de Yang Qi qui résulte de la digestion et de l’absorption des aliments par la Rate et l’Estomac. Il a des fonctions de protection des téguments (peau) et de

la musculature contre les pathogènes externes, ajustant la sécrétion de sueur et nourrissant la portion cutanée.’’

‘’Une incapacité du Wei Qi à protéger l’organisme contre les maladies se manifeste par un état morbide caractérisé par une sudation spontanée et une aversion au Vent, dû

à une déficience du Qi superficiel, abaissant la capacité de l’organisme à

résister aux maladies et aboutissant à l’invasion par des facteurs pathogènes

externes.’’ Les manifestations cliniques à ce niveau sont une fièvre avec sudation

faible ou inexistante, des céphalées occipitales, une raideur du cou, une soif, une angine, une toux et des frissons.

Le traitement des affections par pose de ventouse à ce niveau est très efficace.

 

LA STAGNATION EN ÉNERGÉTIQUE TRADITIONNELLE CHINOISE 

En MTC, la stagnation se réfère à la congestion et l’accumulation du fait de

l’absence de déplacements de tous ordres, c’est-à-dire les Aliments, les Liquides Organiques, le Qi et le Sang. 

Stagnation des Aliments:

On retrouve fréquemment cet aspect chez l’enfant auquel les parents donnent une nourriture riche et parfois sous contrainte. Des boissons et des aliments froids, des habitudes alimentaires irrégulières peuvent également créer des problèmes

d’accumulation. Ces troubles perturbent la fonction de transformation et de transport de la

Rate. Les manifestations cliniques sont une agitation, des vomissements, la production de mucosités, des diarrhées, une constipation, un durcissement de l’estomac et un

abdomen douloureux.

Stagnation des Liquides Organiques:

Les Reins gouvernent l’Eau et les Liquides Organiques, la Rate les extrait de l’alimentation. Les Reins sont responsables de la partie profonde de l’organisme, de la Vaporisation des

Liquides par le Yang du Foie, de leur transformation et de leur excrétion.

Quand ce processus est perturbé par des pathogènes Chaud ou Froid ou par

un excès d’aliments crus, il y a alors atteinte des fonctions de la Rate.

Les manifestations cliniques sont l’apparition d’oedèmes, une oligurie ou

alors une polyurie. On retrouve cette affection essentiellement chez les personnes

âgées, et elle est due à une déficience du Qi du Cœur ou du Rein.

Stagnation du Qi :

Dans ce trouble, le Qi ne s’écoule pas harmonieusement dans l’organisme.

Les principales manifestations cliniques sont une sensation de distension, une douleur de distension qui se déplace de place en place, des masses abdominales qui apparaissent

et disparaissent, une dépression mentale, une irritabilité, une sensation

de tristesse, des sautes d’humeur fréquentes, des soupirs fréquents, un

pouls en fil de fer ou serré, une langue légèrement violette.

Stagnation de Sang:

Les manifestations cliniques sont une sensation d’engourdissement et de fourmillements, qui est ressentie surtout le matin au réveil, des lombalgies avec refus de palpation et

aggravation à l’effort, des céphalées avec douleur fixe sévères et soulagées

par la pression, des palpitations, une langue violacée, des lèvres et des

ongles cyanosés, une oppression de la poitrine, des retards de cycle.